Benny Wiwi sur une île

16/07/2012
Par

« Un projet ukulele un peu bizarre », c’est avec ces mots que Benny Wiwi nous a présenté son époustupéfiant « Sur une Île ». Une surprise, le genre d’O.V.N.I  réjouissant comme on en voit peu qui réchauffe les oreilles et le cœur.

La description toute factuelle de la création de ce projet ne manquera pas d’éveiller – non sans une once de perplexité – la curiosité de l’amateur :

« Je suis parti d’une suite de dessins que j’ai organisés pour faire un album qui est devenu un diaporama.

 J’ai chanté des chansons pour faire une bande sonore et j’ai monté tout ça ensemble. Maintenant je me retrouve avec une histoire et des chansons que je chante d’une traite pendant 26 minutes. »

A l’écoute de « Sur une île » la perplexité disparaît pour laisser place à un étonnement ravi ; les premières impressions sont : inventif, original, sans frime et sans prise de tête.

Benny Wiwi fait vraiment vivre cette frange ô combien marginale de la création ukulélistique, underground, lo-fi, alternative, énergique, qu’on a parfois du mal à relever dans un environnement médiatique encombré par un amateurisme respectable mais pantouflard et bon-enfant.

Certes ce n’est pas l’étalage technique de virtuosité ukulélistique qui fera remarquer Benny Wiwi, et tant mieux ! C’est la vérité de sa voix, ses arrangements bizarres qui s’accordent sur une rythmique lancinante et curieusement mélodique, l’intensité des émotions qui tricote de la passion avec des mots banals.

On est dans la famille de Daniel Johnston sans l’étalage pénible de souffrance pathétique, avec cet authentique cousin de Lou Barlow et d’Oliver Brown. Pour ne pas tomber dans l’hagiographie, notons tout de même que l’argument de la série de dessin n’est pas à la hauteur du résultat musical, mais comme on est là pour la musique ça n’a pas d’importance.

« Sur une île » de Benny Wiwi ce n’est pas Paris-Plage, c’est bizarre, ce n’est pas l’amicale ukuléliste du coin, ce n’est pas Bercy et ce n’est que pour les « enfultes (pas pour les enfants et surtout pas pour les adultes) » ; est-ce que ce sera pour vous ? C’est tout le mal qu’on vous souhaite !

Filez tout de suite écouter ces 26 minutes de poésie ukuléliste et n’oubliez pas de soutenir le projet de Benny Wiwi en achetant pour un prix libre cet album téléchargeable sur Bandcamp.

One Response to Benny Wiwi sur une île

  1. benny wiwi Le 21/07/2012 à 11:37

    Pour ceux que cela intéresse, je peux donner des codes vous permettant de télécharger « Sur une île » gratuitement. Ainsi, vous disposerez d’un dossier comprenant DIAPORAMA & MUSIQUE au format audio brut et non du MP3 crado (Ma musique est déjà sale pas la peine d’en remettre une couche!!!). Pour cela une seule adresse : bennywi@hotmail.fr

    YEAH, YEAH!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *