Kokorabbit par Voudi Voudi remet le couvert avec un nouvel ukulele, après les boîte de biscuits et les noix de coco. Cette fois on a encore droit à une caisse en noix de coco coupée en deux et réassemblée, mais la tête zoomorphe sculptée est encore plus étonnante. Plus de détails, du son et des images dans la suite….

Réalisé pour une fillette de 6 ans qui souhaitait une guitare avec une tête de lapin, ce ukulélé soprano au diapason de 35 cm est équipé d’un manche en merisier, d’une touche en palissandre, et d’une table un épicéa (de récupération). Comme sur le précédent ukulele de Voudi, les cordes passent sous le manche dans des gorges, avant de remonter sur le devant de la tête pour s’enrouler finalement sur les mécaniques ; ici cette astuce permet notamment de ne pas masquer le dessin de la tête derrière les cordes.

A travers la bouche, on peut apercevoir le manche qui court en fait à travers l’instrument, travaillé ici pour ouvrir le son, son qu’on peut même entendre brillament joué par voudi

Et maintenant les images :
la table

l’instrument en entier

la table et la caisse

le créateur et sa création

l’instrument en situation

et avec une petite famille d’instruments pour pouvoir situer la chose – de gauche à droite : une guitare folk, une guitare classique 3/4 de Voudi (Gratopitchoune), la Schplonkette (guitare courte du même auteur), un Charango bolivien, un Ukulele soprano, et le Kokorabbit

Publié dans : Non classé Étiqueté :

6 pensées sur “kokorabbit”

  1. Bravo pour la réalisation, Voudi ! Franchement, tu es un créateur hors pair doublé d’un sacré bon musicien, si j’en juge par ce que tu parviens à faire chanter par ton " lapin " ! Me pardonnera-t-on mon ignorance si je demande si Voudi a enregistré un ou plusieurs CD ? Je me ferais un plaisir de les écouter. J’aime bien en prendre plein les esgourdes, et là, avec cet espèce de petit ragtime avec sa dernière création, il m’a bien bluffé, Voudi !

  2. Sacré toi, va… On t’as jamais dit que le talent ça devait se partager?..pas Tout pour le même!

    Continue petit scarabé, tu vas bouleverser le monde du uke!

    Zlorg

  3. Salut Voudi,
    t’es vraiment un chef, t’as un talent fou, il va etre temps de penser a faire ta boxon maintenant. Le Kokorabbit est manifique, il sonne bien et en plus tu sais bien en jouer.
    Je suis vraiment content voir comment avec un peu d’humour, un peu de sens créatif, on peu sortir des sentier battus avec Classe. Quelle sera ta prochaine invention alors?

  4. Salut à tous et merci beaucoup pour vos remarques, ça fait tout chaud et je suis tout rouge maintenant, c’est malin, tiens !
    Bin pour la suite, j’ai un projet un brin compliqué :
    un Akulélé à 4 x 3 cordes (2 nylon + 1 métal pour chaque note) et 2 tables d’harmonie, mais au diapason un peu long que la moyenne (37 à 38 cm).
    De plus, je pense aussi à pouvoir "débrayer" (ou étouffer) soit les cordes nylon soit les cordes métal pour disposer de plusieurs possibilités de son.
    Tant qu’à continuer dans le délirant (puisque je n’ai aucune idée de la façon de fabriquer un tel engin), je pense aussi à le faire dépliable : c’est-à-dire dont le manche pivoterait et rentrerai dans la caisse, qui formerait elle-même une valoche pour transporter le Uke complètement protégé.
    En guise de cerise sur le gateau, j’aimerai lui mettre un bon gros vibrato des familles (sur une acoustique, ça va être marrant,tiens…)
    Ah oui, et une dernière chose : j’aimerai bien aussi y intégrer un préampli, un ampli et des HP à la bêbête; comme ça j’aurais la totale pour aller frimer sur les plages avec mes genoux cagneux :+)
    Voila, c’est ça que je voudrais faire, mais franchement j’ai des doutes quand à la fabrication, vu que je débute.
    J’vous tiendrais au courant.
    Merci encore et gardez la force sauvage de votre côté !
    Voudi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.