HAPPY BIRTHDAY ELVIS
Grâce à Elvis Aaron Presley, né le 8 janvier 1935 à Tupelo, Mississippi, l’ukulélé a trouvé sa place dans le rock’n’roll.
Il a aussi profité de trois films du King tournés entre 1961 et 1966 pour retrouver au même temps son pays d’origine, Hawaii.
Avec Elvis, l’ukulélé est devenu rock et redevenu Hawaiien.
Mais le King jouait-il réellement de l’ukulélé ?

Elvis a entretenu avec Hawaii une liaison amoureuse qui dura vingt ans, de novembre 1957, date des deux premiers concerts au Honolulu Stadium, jusqu’à mars 1977 et les dernières vacances, quelques mois avant sa disparition. En tout, trois films, six concerts, non des moindres, et de multiples séjours. Honolulu était pratiquement devenue la résidence d’éternel été du King et le palais de Graceland abritait au premier étage un petit coin de paradis hawaiien dans la Jungle Room meublée chez Witco.
Quant à l’ukulélé, il apparut d’abord entre les mains d’Elvis en 1961 dans Blue Hawaii (Sous le ciel bleu d’Hawaï) : sur l’affiche, sur la photo officielle devant un décor en panoramique de Diamond Head, pendant le film sous forme de soprano et de tenor, et sur la bande-son. Celle-ci, enregistrée en trois jours à Los Angeles, avant le tournage à Hawaii, crédite des parties d’ukulélé Bernie Lewis et Eddie Tavares (Alvino Rey tient la steel guitar). Mais une photo en studio montre qu’Elvis en avait profité pour demander quelques leçons à Bernie de manière à assurer les playbacks pendant les prises de vues.

Plus de cannes à pêche que d’ukulélés l’année suivante dans Girls ! Girls ! Girls ! (Des filles, encore des filles) tourné également à Hawaii. Il faut attendre 1966 et Paradise, Hawaiian Style (Paradis hawaïen) pour retrouver l’instrument de nouveau à l’honneur, dans plusieurs séquences et cette fois jusque sous son avatar de jouet Mattel plastoc* lors d’un duo avec Donna Butterworth (qui elle-même s’accompagna sur scène à l’ukulélé). D’ailleurs, Elvis eut droit à un modèle baryton en plastoc à son effigie*, qu’il ne dédaignait pas jouer en grande tenue de paniolo.

Oui, le King jouait bel et bien de l’ukulélé.
Il en joue même certainement encore, où que se situe le paradis qui l’accueille aujourd’hui (et quoi que prétendent Gilbert Shelton et PIC).

  • wromble, de chormaster.org, me confirme qu’il s’agit sans doute bien d’un Mattel, et précise que le baryton est un Selcol fabriqué à partir de 1954.

2 pensées sur “Elvis Presley – UKULELE KING’S BIRTHDAY”

  1. Dans la copieuse biographie d’Elvis de Peter Guralnick il est noté que dans l’une des toutes premières tournées du King un des musiciens jouait de l’ukulele dans la voiture, durant les longs trajets entre les différentes villes où il se produisait. On sait que cela plaisait beaucoup à Elvis mais pas s’il en a joué à cette période.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.