Bob Brozman (1954 – 2013)

26/04/2013
Par

Bob_Brozman_1954_2013
Depuis hier  les cônes sont en berne et le monde de la « slide guitar » est sous le choc.
Personne n’arrive à le croire… pourtant l’information a parcouru le globe se relayant d’antennes en écrans… Bob Brozman s’est éteint le 23 avril 2013.
« Bob Brozman est mort »… c’est un concept impossible à intégrer pour qui a un jour croisé cet homme incroyable… Bob n’était pas un simple musicien… Bob était LA musique… Bob était LES musiques…
Bob était partout, il courait vite, très vite… il courait sur le manche de ses guitares, ukuleles…. Il courait vers les aéroports pour jouer sa musique aux quatre coins du globe… il courait partout où il pouvait faire partager ses notes… il était sur scène, en loge, dans le public, discutait de guitares et de rythmes afro caribéens à une heure du matin sur les parkings après les concerts, Bob partageait ses mots, ses notes…. Bob avait la pêche, la patate… Bob était « à donf » comme il adorait le dire !
Dans ses workshops Bob était bien plus que passionnant… il donnait certes des « plans de blues » (pour ceux qui le désiraient) mais surtout, il ouvrait nos oreilles et nos yeux sur la musique, sur les musiques… sa pédagogie offrait d’ailleurs différents niveaux de lecture.
Bob est et restera l’homme qui aura permis à bon nombre d’entre nous de découvrir le monde merveilleux et fascinant des instruments à résonateur… nous sommes fort nombreux je pense à avoir vu notre premier National style 0 ou notre première Triplate National grâce à Bob.
Bob a défriché le terrain et fut un pont entre nos instruments et Sol Hoopii, Charley Patton ou Tau Moe. Il a usé ses oreilles sur les 78 tours enregistrés par ces maîtres… Bob connaissait ses classiques mieux que personne… mais il était avant tout un créateur de musique d’aujourd’hui, de notes contemporaines… un musicien vivant… tellement vivant
Bob était UN show-man sans pareil… un colporteur de sons…un globetrotteur avec toujours au moins cinq guitares en soute (le charango il le prenait en cabine)… Bob était là… là ou ailleurs… au Japon, en Australie, en Ecosse ou à dix set kilomètres de chez vous.

Bob était de toute façon toujours un peu avec nous dès que nous mettions nos onglets ou que nous prenions nos steel bar… donc Bob sera toujours là, toujours dans un coin de nos têtes… on n’oublie jamais le passage d’un roi… surtout d’un roi de la slide guitar, d’un king de la triplate d’un master de l’Ukulele.

Bob jouait avec un bottleneck qu’il s’était fabriqué à l’âge de 15 ans « never lost it, never broken it »…
Hier Bob a cassé son bottelneck pour de vrai… et ce sont nos guitares qui pleurent en de lents glissandos sur un open de Sol mineur

14 Responses to Bob Brozman (1954 – 2013)

  1. Pascal Le 26/04/2013 à 11:24

    « Just because you can, doesn’t mean you should » était écrit sur l’éclisse de sa triplate.
    RIP Bob

  2. Oncle RRRouliane Le 26/04/2013 à 11:39

    Je refuse catégoriquement cette nouvelle. Bob Brozman ne PEUT PAS mourir, point à la ligne.

  3. RANDALL CINELLI Le 26/04/2013 à 11:54

    Our paths crossed themselves, I played the guitar almost more, we discuss everything, we improvised in studio during three hours à donf!! then to have dinner and the next day he invited me on stage with him to improvise.. J ‘ had time to show him my gratitude, ‘ it was very happy that I play and said to me cheek and cheek, as far as possible now comes in my country you will be happy.. YOUR GREAT BEAUTY My brother♫*_*♫

  4. Jipes Le 26/04/2013 à 12:49

    Bien bel hommage que tu lui a rendu là Aël je n’aurais sût choisir mots plus juste que ceux figurant ici ! L’ayant croisé l’espace d’une journée lors d’une Master Class j’ai découvert au delà de l’immense artiste un passionné de La vie et de la Musique sous toutes ses formes !

  5. Corbier Le 26/04/2013 à 13:04

    C’est un exceptionnel musicien qui vient de partir.

  6. conti Le 26/04/2013 à 13:08

    Au revoir Bob,merci pour ce que vous avez apporté à notre Fils Paolo ,bon repos
    Joel et Yveline

  7. Robert NEPHTALI Le 26/04/2013 à 15:26

    Bob était un ami sincère, il avait la musique à fleur de peau et un humour décapant, Il m’a transmis sa passion du blues et des « national steel », il en possédait plus de 100… Il a égayé et éclaboussé de sa classe les festivals de guitare que j’ai organisé. Il était avide de savoir et apprenait à vitesse grand V. Lors du 1er festival, il ne parlait pas un mot de français et m’a promis d’apprendre notre langue pour l’édition suivante. Et effectivement, l’année suivante il présenta son spectacle et sa master-class en français, avec bon nombre de « gros mots »… Un jour que je le chahutais il m’a dit « Toi tu es un vrai Confit de Connard » !!! Bob je suis tellement triste, tu vas laisser un trou béant dans le monde de la musique… Mais je suis sûr que Chet, Marcel, Merle, Jerry, Doc… vont t’accueillir pour des « boeufs » au paradis… A un de ces jours mon Pote… RobertZePrez.

  8. Kaya-uke Le 26/04/2013 à 18:52

    Triste nouvelle je meurs encore un peu aujourd’hui que son travail ne soit jamais oublié

  9. Christophe JEGOU Le 26/04/2013 à 19:39

    Salut l’ami.Comme toutes les disparitions le choc est brutal.Nous venons de perdre un musicien genialissime mais aussi un être humain délicieux, drole, engagé, sensible, sincère et humble.Il m’a aidé à tracer ma voie en me conseillant pour la mise au point de mon premier « cône » malgré son emploi du temps plus que chargé.Son humour et sa joie de vivre étaient présent à chacune de nos rencontres.Mention spéciale pour cette version de l’Internationale à la tricone que nous avions joué lors d’une master class (tu t’en souviens Ael?).
    Un dernier pour la route pour toi Bob…

  10. annick Hémon Le 27/04/2013 à 20:56

    AvrilS meurtriers !!!!!! pour les guitaristes géniaux….

  11. COURANT Didier Le 28/04/2013 à 09:28

    La nouvelle n’est guère réjouissante avec la disparition du maître absolu de la musique,ô combien universelle.Nous perdons l’artiste le plus doué et le plus charismatique.Dommage pour l’humanité.

  12. karl Le 03/05/2013 à 19:53

    Hier c’était son crémation. Une très hommage émouvante, réconfortante était faite par Radio1 en Flandre, ou il avait fait une session musicale en novembre.

    http://www.radio1.be/programmas/exit/memoriam-bob-brozman

    Jan Sprengers, producteur du programme, se rapelle comment Brozman et Haley étaient surpris par l’acceuil, comment le hôte de la session, harmoniciste Steven De bruyn (trôp ému lui-même pour participer à l’hommage) gardait ses sept guitares à sa maison pendant quelques semaines en attendant le retour de Brozman en Europe. Brozman logeait chez lui.

    Ukulékiste Jan De Smet rapelle comment ils se sont rencontré en 1987 sur un festival ou ils étaient les seuls artistes solo, forgeaient une amitié pour la vie et que Brozman dinait souvent chez Jan. « Après une demi-heur avec lui, tout le monde savait qu’il s’agissait d’un humaniste pur sang. »

  13. jujuh Le 13/05/2013 à 19:45

    Je ne peux le croire cet Homme était charmant, ouvert, profondement humain !
    J’ai eu la chance de le rencontrer deux fois et de parlé musique avec lui la dernière fois il y a peu .
    Hazard malheureux mon fils fait son travail de fin d’études sur Mr Bob brozman….

  14. Jean-Paul Barrot Le 15/01/2014 à 18:23

    Je l’avais vu lors d’un concert à la Traverse à Cléon je ne le connaissais pas.
    Avant la fin de son concert j’étais devenu fan! J’apprends aujourd’hui qu’il n’est plus là et cela m’attriste énormément. Je garderai un excellent souvenir de ce guitariste hors du commun si peu connu mais très reconnu de beaucoup! Quel spectacle j’avais vu ce jour là! A tous ses proches je souhaite beaucoup de courage pour continuer leur vie sans lui!….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *