PLAYLIST RADIO-UKULELE.FR
Afin de réchauffer un peu ce Noël d’un blanc glacial qui a saisi presque toute la France, la playlist de Radio-Ukulele.fr offre six nouvelles chansons tropicales, ensoleillées, kitsch ou émouvantes mais toutes dédiées à l’ukulélé et au répertoire polynésiens (écoute en cliquant sur les titres, détails sur ces enregistrements et leurs artistes en cliquant sur l’icône Radio-Ukulele.fr à droite de la fenêtre) :

Bora Bora I Love You – Marie Mariteragi (1960)
La fille des îles – Orchestre Petiot (1979)
La fille des îles – David et les Tamarii Tipaerui
Le gendarme de Tahiti – Henri Génès (1960s)
Noa tu ateatea – Marie Mariteragi (1960s)
Tiare au mau – Marcela Zmoska & Arnost Krejcif (1992)

UKULÉLÉ ET RÉPERTOIRE POLYNÉSIENS
Le forum ukulele.fr a depuis longtemps ouvert une rubrique consacrée à cet instrument à part entière, différent en bien des points des ukulélés hawaiiens ou américains, et qui connaît actuellement un succès grandissant de par le monde, bien au-delà des îles du Pacifique.
On trouve ainsi sur le forum des fils de discussion qui détaillent : l’évolution documentée de l’ukulélé polynésien depuis les premiers cocolélés, mais aussi la manière de l’accorder, les réalisations personnelles d’instruments, ici et , et là encore, celles des luthiers tahitiens et des luthiers français Rurutu ou de la Case à Ukes, dont bien sûr le nouvel instrument révolutionnaire, largement inspiré de l’ukulélé polynésien, qu’a imaginé Sylvain en son Château d’Oléron ; tout un répertoire de chansons polynésiennes, ainsi que plein d’autres news, comme une application iPhone ou encore le (mauvais) usage domestique de l’ukulélé monoxyle en remplacement du traditionnel rouleau à pâtisserie.

‘IA ORA NA I TE NOERA

(carte de noël collection 8cordes)

5 pensées sur “JOYEUX NOËL 2010”

  1. Bonne année 2011 à tous les amateurs de ukulélé, en ces temps de frimas c’est tout ce qui reste pour avoir, dans la tête, un peu de la chaleur des îles océaniennes !
    Je confirme le succès grandissant du ukulélé tahitien dont la sonorité si particulière intéresse désormais de plus en plus de musiciens (y compris professionnels) en Europe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.