« Je reste un zélateur inconditionnel de cet instrument. »
Cyril LeFebvre.

De conception entièrement nouvelle, il n’est pas exagéré de dire que le Motu est le ukulélé du XXIe siècle. Dans son excellente recension des ukulélés made in France, le regretté Cyril LeFebvre nous avait déjà présenté l’instrument.

Depuis, un fil de discussion Et alors le Motu ?, véritable banc d’essai auquel ont participé de nombreux aficionados, fait le point sur les défauts et les qualités de l’instrument. Peinture, table, gravure, Sylvain Enjoubault a pris en compte toutes ces réflexions pour parfaire ses modèles. En plus de la gravure du logo et de la signature, de très beaux motifs océaniens ornent une très belle série spéciale.

A voir – et acheter ! – sur le site du Motu !

2 pensées sur “Le MOTU”

  1. En plus, on est très bien reçu par Sylvain dans sa case à ukes!
    Un plaisir que ce moment au milieu des Motus la semaine dernière 😉

    Ginger

  2. Mes fils m’ont offert un des premiers Motus, electro acoustique, mon beau frère Samir Merabet est membre du groupe El Dey , je lui ai prêté mon Motu et il a déjà été enregistré dans une de leurs chansons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.